La logique de l'ironie



Épilogue

ALLUSION n.f. est un emprunt de la renaissance (1558) au bas latin allusio « jeu », notamment « jeu verbal », dérivé du supîn de alluderer « jouer », de ad- (→ a) et ludus « jeu ». (→ ludique). Alludere et le bas latin allusio ont pris la sens de « plaisanter, se jouer de », mais aussi « parler sans insister » passant ainsi de l’idée de « badinage » à celle de « suggestion sans parole explicite », de la rhétorique à la logique.
⧫ Le mot français signifie à la fois « jeu de mots plaisant » (1558) et « expression qui éveille une idée, sans désigner clairement ». De là, on passe au sens moderne de « sous-entendu  », vers le milieu du XVIIe s. (attesté 1671). […] (Le Robert Dictionnaire historique de la langue française).

De l'idéographie à la cinématographie-La valeur allusive :

bouche
fleche
hallebarde
terrearable
empire

L'extensif et l'intensif : Une bouche, des bouches à nourrir. Les tribus de chasseurs-cueilleurs étaient devenues sédentaires. Leur survie dépendait d’un territoire et de la production de ce territoire (*). Transformer la grandeur et l’extensif d’un territoire, d’une terre horizontale en grandeur intensive, nutritive….. un champ...

champ

Le champ des « chouren », le champ des « lettrés »…..

stopper stopper

... l’intensif/extensif (et/ou vice-versa) n’était que l’une des formes de cette « Vision du monde structurée comme un langage » (Vide et Plein - Le statut de la métaphore...) à laquelle nous avait initié Joël Bellassen. Lire et relire (*). Le sévère rangement vertical (intensif ?) des livres était-il une incitation au choix d'un livre posé à part, à l'horizontale ? Chaque mouvement (saisir un livre, le dresser, l’ouvrir…) semblait illustrer/nourrir cette opposition, ce basculement intensif/extensif et son expression verticale/horizontale.

stopper
stopper
stopper

Le modeste élève Bellassen face à la civilisation chinoise, imaginait-il, à cette époque...

... ce que deviendrait l'orgueilleuse Shanghai (上海 ou 上海市) dressée (上) face à l’océan (海)... l'empire du milieu (中國) « face » au monde...

上 (shàng) monter / grimper / partir pour / mettre / fixer / appliquer (un remède) / supérieur / haut / premier / précédent

hallebarde stopper stoper
stopper

La grande leçon : Un lent mouvement de gauche à droite... la caméra balayait l’horizon des montagnes, un lointain sauvage, adouci par différents niveaux, différentes graduations, celles des couleurs comme celles des nuages et du chant de la flûte... un plateau de terres d’un vert tendre et des lignes (deux parallèles, un cercle) : une géométrie et une volonté humaine se révélaient... ... le geste, le regard de la caméra s’interrompaient...

... l’image se figeait un court instant sur un sombre encadrement et une barrière, un emprisonnement dérisoire... avant de s'attacher à une ombre en mouvement de droite à gauche : le « maître d’armes » apparaissait, poussait, ouvrait la frèle barrière, revenant, s'éveillant à la lumière... Un pas lent, hésitant, incertain : un regard sur sa droite, un regard machinal, un regard qui ne voyait pas. Le maitre d'armes disparaissait, comme abandonné à son errance par le mouvement de la caméra ; le cadre se fixait sur la jeune aveugle... Un contre-champ recentrait l'attention sur le maître d'armes s'éveillant à ce spectacle : la leçon commençait...

L'intervention de la jeune aveugle, annoncée par des images, des séquences en clair-obscur...

grandeurs

On la distinguait mal : elle était à la fois centrale, centrée, au milieu de l'écran, et comme perdue, oubliée, effacée par la géométrie particulière de ces cultures...

grandeurs

La leçon, la grande leçon était là, dite en peu de mots :

« Les plants de riz ont besoin d’espace pour pousser... trop serrés, ils étouffent. » « Les hommes aussi doivent vivre dans le respect mutuel. »     (*)

Le collectif : Les « chouren » 疇人... domestiquer, mettre en marche, en ordre de marche, un pas après l’autre...

force
procede
homme
couteau
stopper

A gauche, la pas humain, un pas assuré, régulier : le temps, le temps qui s’écoule, mais un temps mesuré, le temps en marche, inéluctable mais prévisible.

人 (rén) personne (n.f.) / homme / être humain / homo sapiens /

A droite, à l’opposé, le temps « à l’arrêt », le temps figé par l’absence de mouvement…

止 (zhǐ) / seul / seulement / arrêter / cesser / stopper / jusqu'à /

Au milieu, le temps et le mouvement régulés, le processus, le procédé, la méthode, le temps et le mouvement, par étapes, repérées, prévues, chacune nécessaire, chacune préparant la suivante...

procede

方 (fāng) --» direction/côté/méthode/moyen/carré/en ce moment .

Le moment était particulier, un moment nécessaire, un moment de décision : il nous suffisait d’« oublier » le point et le trait horizontal du caractère ci-dessus (c’est-à-dire de leur donner un rôle à part, un rôle grammatical) pour nous retrouver face à une sorte d’enjambement, d’allusion à un enjambement… En « encadrant » cette forme « allusive » de deux autres…

procede
stopper

刀 (dāo) --» couteau / sabre

力 (lì) --» force / vigueur / puissance / capacité / s'efforcer de / faire tout son possible / de toutes ses forces / de son mieux / (19e radical)

… nous étions face à trois variantes, trois variations subtiles d’une sorte de combinatoire : le sabre nous apparaissait maintenant être (n'être d’abord que...) mouvement… et ne devenir qu'ensuite, par l’ajout, par l'équilibre apporté par le second trait, un objet, un outil. La force, elle aussi s’exprimait d’abord par un mouvement, mais un mouvement qui nous semblait plus assuré, mieux appuyé…

Entre ces deux formes d’avancée, (fāng) 方, la direction, la méthode, s’interposait et surprenait en révélant la subtilité des choix effectués dans l'ordre du tracé entre la jambe d'appui et le croisement des traits.

De la grandeur :

Le grand carré n'a pas d'angles. La grande image n'a pas de forme : Le carré. La forme, la « chose-carré », mais une forme particulière, une forme « philosophique » une « forme-leçon » (au sens taoïste : « la grande image n’a pas de forme… le grand carré n’a pas d’angles… » (*)). Avec elle, une autre géométrie, une autre « façon de voir », une autre façon de « mesurer la terre »...

stopper
stopper

Les écoliers chinois écrivent :

« 长方形 » ce que nous écrivons « rectangle »

« 正方形 » ce que nous écrivons « carré »

« 立方 » ou « 方块 » ce que nous écrivons « cube »

« 长方体 » ce que nous écrivons « parallélépipède-rectangle »

(长 --» long / longueur / durable /... 形 (xíng) --» paraitre / comparer / forme / corps / silhouette /... 正 --» droit / positif / correct / justement / précisément /... 立 --» s'efforcer de / se tenir debout / dresser / fonder / vertical / droit / tout de suite / immédiatemen... 体 --» corps / forme / santé / )...

Pour eux « 方块 » correspond à cube / bloc / carré / rectangle / carreau (couleur de carte) où « 块 » évoque morceau / pièce / motte de terre / yuan (familier) / (classificateur des briques, piastres, etc.)...

Le petit livre : Les pages 1(*) et 2(*) n'étaient que les préparatifs nécessaires à la page 5 ci-dessous...

stopper
(La surface inférieure de ce cuboïde est égale à la surface inférieure S du cylindre, la hauteur est la hauteur h du cylindre. Parce que le volume du cuboïde est égal à la surface de base multipliée par la hauteur, la formule de calcul pour le volume V du cylindre est : V = S h).

... cette page 5 n'étant elle-même qu'un intermédiaire, une étape préalable et nécessaire : la page 10(*), sa preuve expérimentale, la mise en valeur de la formule :

Variables/constante

à partir de cette page 10 (le petit livre comportait 94 pages) les apprentissages portaient sur le couple extensif/intensif, sur les techniques, les conventions d'écriture (les formules) facilitant les équivalences entre les « façons » d'écrire... Depuis que nous avions décidé, osé choisir, interpréter ce que nous lisions, nous étions surpris de notre assurance, de notre conviction. Ainsi ce simple montage nous suffisait…

Variables/constante

… les écoliers chinois ne pouvaient confondre le nombre et la grandeur. Lorsqu’à l’issue de cinq années d’apprentissages, le « grand » écolier « posait », exposait sur le sol devant lui sa « réalisation » d’un « [cylindre-rectangle] » (*), il en soulignait la base. L’année suivante, la jeune écolière exposait le résultat de l’expérience, du procédé (方法) expérimental (实验的方法) : le rapport « trois », trois fois, « trois fois plus grand ».

Rapport de grandeurs : D'un objet, d'une chose à l'autre, l'évidence, la présence de telle ou telle grandeur — longueur, aire, volume, masse, force, travail, énergie, puissance — s'éclairait. Leur variabilité imposait, pour chacune, des techniques et des pratiques de comparaison différentes (le plus long ne se constatait pas, ne se vérifiait pas comme le plus lourd...). L’« Aire des figures simples », nous avait appris à reconnaitre et à exprimer nos premiers rapports entre deux grandeurs, les premiers, les plus évidents, les plus simples qui soient :

Deux fois, deux fois plus grand, et à l'inverse, deux fois plus petit...

Le lien entre le mouvement, la rotation, le basculement, des deux triangles et celui de la notation de l’écriture fractionnaire était une évidence :

grandeurs
grandeurs

Plus grand… les grands et les petits… le collectif…

... la métaphore comme « partie prenante » de la signification, la métaphore fonctionnant comme « effet de contenu » (*)… seize secondes extraites d’une séquence remarquable où le maître d’armes est pris en charge par les enfants et « promené » en dehors des activités et des obligations adultes (*)

La caméra, le cadre, l’image s’élève sur la verticale, comme entrainée par la montée du groupe d’enfants. Le flou du premier plan végétal s’efface… en arrière plan apparaissent de sombres horizontales, des niveaux, des étages de verdures… sur ces degrés, la montée joyeuse des enfants et de la caméra élève l'image sur la verticale : l'échelle, celle du travail humain, du travail collectif expose et oppose les préseances et la complexité du lien grand/petit...